Il est indubitable qu'OpenOffice.org et Firefox sont les deux sources majeures de conversion des utilisateurs aux logiciels libres.

Dans mon cas, j'ai "migré" en même temps que StarOffice, lors de la création d'OOo.

La suite OpenOffice.org n'est pas sans défaut, certains lui reprochent de ne pas disposer d'une ou des fonctionnalités de la suite Microsoft Office, d'autres l'accusent de ne pas ête assez réactive, lourde à charger. Oui peut-être ...

Mais c'est une belle aventure à saluer, une initiative de Sun qui a changé beaucoup de choses dans le monde de la bureautique, et ce ne sont pas les administrations françaises qui vont me contredire !

Le logiciel libre est encore une terre sauvage, certains y cherchent encore un modèle économique, d'autres semblent l'avoir trouvé.

Le logiciel libre a plusieurs avantages. L'accès aux sources permet une transparence sécurisante et à même de produire des formats ouverts accessibles à tous, même aux plus pauvres. Cela permet également à tout le monde ou presque de participer, le libre n'est rien sans sa communauté !

Sun l'a bien compris et soutien sans retenue OOo mais s'appuie, sans gêne, sur la communauté des utilisateurs et des développeurs de cette suite libre.

Depuis peu, OOo dispose d'extensions ! C'est un nouvel appel à la communauté, à ceux qui ne savent "même pas programmer" ! Comme Firefox, le libre a le goût de l'extension, de la customisation. La communauté donne ce pouvoir là de s'étendre comme la ramure d'un arbre à partir d'un tronc solide.

Sun n'hésite pas à montrer l'exemple en développant un modèle spécifique de réduction de la taille des présentations (Sun Presentation Minimizer) par exemple.

Je suis heureux de cette évolution qui peut bien-sûr être une source de revenus pour certains développeurs d'extensions (OxygenOffice Professional par exemple) - ce qui n'a rien d'honteux ! - mais est surtout un outil flexible et puissant caractéristique de la liberté offerte par l'opensource.

L'avenir du libre n'est pas forcément dans l'extension mais il l'est clairement à la possibilité d'implémenter de tels modules sans entrer dans le coeur du logiciel initial. C'est la liberté de se ramifier qui fait une partie de la puissance des logiciels libres, notamment parce que c'est une chose complexe à réaliser par les logiciels propriétaires qui n'expliquent pas les rouages de leurs machines.

Alors bienvenue et longue vie aux extensions d'OOo !